Our English Lessons
Our English Lessons

Titre

A prime meridian, based at the Royal Observatory, Greenwich, in London, was established by Sir George Airy in 1851. By 1884, over two-thirds of all ships and tonnage used it as the reference meridian on their charts and maps. In October of that year, at the behest of U.S. President Chester A. Arthur, 41 delegates from 25 nations met in Washington, D.C., United States, for the International Meridian Conference. This conference selected the meridian passing through Greenwich as the official prime meridian due to its popularity. However, France abstained from the vote and French maps continued to use the Paris meridian for several decades. In the 18th century, London lexicographer, Malachy Postlethwayt published his African maps showing the 'Meridian of London' intersecting the Equator a few degrees west of the later meridian and Accra, Ghana.

The prime meridian passes through the Airy transit circle (51°28′40.1″N 0°0′5.3″W / 51.477806°N 0.001472°W / 51.477806; -0.001472 (Airy Transit)  of the Greenwich observatory. It was long marked by a brass strip in the courtyard, now replaced by stainless steel, and, since 16 December 1999, has been marked by a powerful green laser shining north across the London night sky.

Global Positioning System (GPS) receivers show that the marked prime meridian at Greenwich is not exactly at zero degrees, zero minutes and zero seconds but at approximately 5.3 seconds of arc to the west of the meridian (meaning that the meridian appears to be 102 metres east of this line). In the past, this offset has been attributed to the establishment of reference meridians for space-based location systems such as WGS 84 (which GPS relies on) or that errors gradually crept into the International Time Bureau timekeeping process.

 

Le méridien de Greenwich est un premier méridien, c’est-à-dire un méridien où la longitude est définie comme égale à 0°. Il passe à travers l'Observatoire royal de Greenwich, à Greenwich (banlieue de Londres), au Royaume-Uni. Il rencontre le continent européen à Villers-sur-mer où un musée, le Paléospace l'Odyssée en propose l'interprétation. Avec le 180e méridien qui lui est directement opposé, il définit les hémisphères est et ouest.

À la différence des parallèles qui sont définis par l'axe de rotation de la Terre, le choix du méridien de Greenwich comme premier méridien est arbitraire et d'autres méridiens furent utilisés au cours de l'histoire (comme le méridien de Paris, par exemple). Le méridien de Greenwich fut adopté comme standard international en octobre 1884 à la conférence internationale du méridien de Washington. Le système géodésique mondial actuel, dit WGS 84, utilise le méridien de référence de l'IERS, avec une longitude 0° située 102,5 m à l'est du méridien de Greenwich. La raison de ce décalage tient au fait que les scientifiques de l'époque n'ont pas pris en considération dans leurs calculs la déviation de la verticale causée par les distorsions locales de la gravité. Le télescope pointé vers l'espace n'était donc pas parfaitement perpendiculaire au moment du calcul des coordonnées du méridien. L'erreur avait été pointée par un satellite dès 1984, mais le méridien n'a jamais été officiellement déplacé.

Cutty Sark est l'un des derniers clippers à avoir été construit, en 1869, à Dumbarton en Écosse, par la société Scott & Linton. Il est le dernier spécimen de cette génération de navires à être resté en bon état de conservation.

Les clippers étaient des voiliers de taille modeste mais très rapides (vitesse de plus de 9 nœuds) et manœuvrables, construits au milieu du XIXe siècle. Il s'agit en fait de la dernière génération de voiliers marchands que l'on ait conçu, équipés de structures métalliques résistantes et bénéficiant de toutes les évolutions technologiques de l'époque. Quand ils n’étaient pas utilisés pour la piraterie, leur faible tonnage les destinait au transport de denrées coûteuses, comme les épices ou le thé.

L'approvisionnement en thé était un défi important, et faisait l'objet d'un concours annuel pour qui ramènerait en premier à Londres le thé nouvellement récolté en Chine (the Tea race). Cutty Sark fut lancé sur les flots le 23 novembre 1869, commandé par le capitaine George Moodie (le frère de l'armateur John Willis était aussi à bord). Il fut engagé pendant deux saisons dans cette compétition, mais n'obtint que des résultats médiocres, en perdant son gouvernail lors de son affrontement avec Thermopylae en 1872, qui arriva à destination une semaine avant lui. Cutty Sark termina le voyage en 122 jours.

Plus tard, il fut également utilisé pour le commerce de la laine en provenance d’Australie, réussissant à effectuer la traversée en 67 jours. On crédite également le Cutty Sark d'un record pour un navire de sa taille : avoir parcouru en 24 h une distance de 360 milles marins (une moyenne de 15 nœuds soit 27,75 km/h).

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Our English lessons

Appel

Email